Région Amoron’i Mania- Programme de Lutte Antiérosive sixième phase (PLAE VI): plus de 150.000 populations rurales sont prévues être impactées.

« Des approches innovantes et intégrées en soutien à l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’environnement et la lutte contre les effets du changement climatique ».

« Des approches innovantes et intégrées en soutien à l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’environnement et la lutte contre les effets du changement climatique ».
La sixième phase du Programme de Lutte antiérosive (PLAE VI) dans la région Amoron’i Mania a officiellement démarré le mardi 20 juin 2023 lors d’un atelier qui s’est tenu à l’Hôtel Nambinina- Ambositra. Cinq régions de Madagascar bénéficieront de ce projet de développement conjuguant la protection des bassins versants et la restauration des paysages forestiers. Le PLAE VI contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire, à la préservation de la biodiversité unique de Madagascar, à l’atténuation des effets du changement climatique et à la réduction de la pauvreté en zones rurales.

Sous la maîtrise d’ouvrage du ministère de l’Agriculture et de l’Élevage de Madagascar et grâce aux co-financements de la banque allemande de développement KfW, le PLAE VI intervient dans un contexte complexe où la déforestation à Madagascar – amplifiant les effets du changement climatique – entraîne l’érosion des terres cultivables qui met ainsi en péril les moyens de subsistance des petits producteurs des zones rurales et induit une insécurité alimentaire latente dans le pays.

Pour cette sixième phase, face à ces effets en cascade, le projet capitalise sur ses 25 ans d’appui technique dans la mise en œuvre de solutions intégrées et innovantes articulées autour de quatre composantes : l’établissement de reboisement de production pour les individus (ménages) et pour les communes, la mise en défens des forêts existantes dans la commune, l’installation de l’agroforesterie et l’amélioration des pâturages individuels durables, avec la lutte antiérosive mécanique et la sécurisation foncière comme activités transversales.

45.000 ha de paysage et forêts dans 20 communes réparties dans les régions Boeny, Betsiboka, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra et d’Ihorombe seront ainsi restaurés d’ici 2027, avec les communautés locales à la fois acteurs et bénéficiaires. Plus de 150.000 populations rurales sont prévues être impactées directement par les activités du PLAE VI.

Dans la région Amoron’i Mania, 04 communes sont concernées dont les communes de Soavina, Ambondromisotra, Miarinavaratra et Betsimisotra. Les objectifs des composantes sont environ de 1.500 ha pour la Forêt Communale, 1.550 ha pour la Mise en Défens, 1.350 ha pour le Reboisement Villageois Individuel (RVI), 1.030 ha pour le Pâturage Amélioré Individuel et 3.604 ha pour l’Agroforesterie.

Retour

You might also like

Comments are closed.