Projet jumelage SPS, vers l’atteinte de ses objectifs

À Madagascar, le secteur agriculture-élevage représente un atout incontournable. Du point de vue qualitatif et quantitatif, la production Agricole représente un enjeu majeur pour la sécurité alimentaire. Par ailleurs, bien que Madagascar représente 89% (en 2020) de la population de la Commission de l’Océan Indien (COI), le secteur ne parvient à générer des revenus importants qu’à travers l’exportation. Or, le marché régional entre les îles de l’Océan Indien offre un grand potentiel pour l’exportation des produits agricoles et agro-alimentaires malgaches. Cependant, les produits Agricoles de Madagascar sont confrontés à différentes non-conformités aux exigences sanitaires et phytosanitaires pouvant entraîner leur refoulement sur le marché international. Face à ce défi, à travers le Ministère de l’agriculture et de l’élevage, Madagascar bénéficie d’un jumelage européen.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme régional d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans l’Océan Indien (SANOI), mis en œuvre dans le cadre d’un partenariat entre l’UE et la COI (11ème FED), pour une durée de deux (2) ans à compter du 1er septembre 2022. Ce jumelage est un appui au renforcement du dispositif de surveillance et de contrôle de la qualité et conformité sanitaire et phytosanitaire des produits agricoles et agroalimentaires à Madagascar. Il vise à contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des produits malgaches mis en marché dans les pays de l’Océan Indien.

Le Comité de Pilotage (COPIL) du projet Jumelage se réunit chaque trimestre. La quatrième réunion de ce COPIL s’est tenue dans la salle de réunion de la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) Nanisana le jeudi 13 juillet 2023.

L’objectif général de cette réunion de comité de pilotage est de faire le bilan des actions préalablement menées et de valider le plan d’action à mener pour la période avril-septembre 2023. Spécifiquement, cette réunion a permis de faire le bilan des actions préalablement menées pour chaque volet, de présenter, discuter et valider les plans d’actions de chaque volet, d’adapter les activités et le budget prévisionnel, d’identifier des mesures pour faciliter la mise en œuvre du programme.

En général, les activités à mener et les résultats fixés par chaque volet, tournant vers l’appui au renforcement du dispositif de surveillance et de contrôle de la qualité et conformité sanitaire et phytosanitaire des produits agricoles et agroalimentaires à Madagascar, composante du projet, ont été réalisés.

A l’issu de la réunion, tous les acteurs ont pu approprier les grandes lignes du projet et les plans d’actions pour les 3 mois à venir ont été validé, avec le budget associé.

Retour

You might also like

Comments are closed.