Mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire basée sur des achats locaux.

La table ronde dédiée à la mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire basée sur des achats locaux ou Home Grown School Feeding (HGSF) dans les 9 régions de Madagascar s’est tenue le 15 Décembre 2023 à Anosy, en présence de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, de Madame la représentante du Programme Alimentaire Mondial (PAM) à Madagascar, de Monsieur le représentant de la Banque mondiale, et des différents responsables du Ministère de l’Agriculture (MINAE), du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement (MEA), du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), du Ministère de l’Education Nationale (MEN) et de l’Office National de Nutrition .

Il s’agit d’un projet agricole d’un montant de base de 40 millions de dollars dont 20 millions du Projet de Résilience des Systèmes Alimentaires de Madagascar ou FSRP, financé par la Banque Mondiale, et 20 millions du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) et mis œuvre pendant 3 ans par le MINAE avec l’assistance du PAM dans les Régions Atsimo Andrefana, Atsimo Atsinanana, Vatovavy, Fitovignany, Vakinankaratra, Itasy, Anosy, Androy et Analamanga.

Ce projet a été issu d’une vision commune du PAM et du MINAE pour l’amélioration de la qualité de vie des jeunes générations. Cette vision a aboutit à une convention quadripartite entre une région productrice et une région déficitaire. Dans le cadre de ce projet, le MINAE assure la disponibilité des aliments nécessaires et le PAM prendra en charge l’achat locaux des besoins des cantines scolaires.

Le projet vise à garantir l’alimentation de 240.000 élèves provenant des 800 écoles en trois ans et 50.000 petits producteurs agricoles, fournisseurs de produits agricoles, vont bénéficier d’équipements, de renforcement de capacités et d’appuis divers pour contribuer à l’augmentation de la production afin de compléter le gap.

Une partie de la réponse gouvernementale consiste à appuyer la production et à augmenter les rendements agricoles en introduisant de nouvelles variétés adaptées à haut rendement en particulier pour certaines régions qui sont sujet à des cycles de sécheresse comme le sorgho et le maïs, tout en en améliorant la gestion des intrants et en réduisant les pertes post-récolte qui est une des spécialités du PAM à travers les techniques de conservation.

Ce projet va contribuer à diminuer l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, l’insécurité chronique ou saisonnière principalement des élèves à l’école et vise à la promotion de la production agricole locale pour l’approvisionnement des cantines scolaires. Approvisionnement de Cantines scolaires qui est une activité initiée par le parlement depuis des décennies à Madagascar avec succès.

Outre la nutrition des élèves et la limitation de l’absentéisme de ces derniers, les avantages du projet englobent des opportunités économiques comme la stabilité des petits exploitants agricoles des régions productrices et des contributions à la vie sociale et communautaire du fait de la création d’emplois pour les jeunes ruraux, aussi des formations et des renforcements de capacités. Pour les régions bénéficiaires, il y aura des jardins scolaires qui vont contribuer à la production locale.

La réunion avait pour objectifs de définir la voie de l’action et à mettre en place, les ossatures d’un programme de travail pour les trois années à venir, de préciser le rôle de chacun et à structurer l’organisation de ce vaste projet pour un partenariat fructueux.

Ce projet sera mis en œuvre sous la collaboration des MEDD, du MEN, MEA, de l’Office National de Nutrition et des secteurs privé, prévue par l’approche pour une agriculture durable.

You might also like

Comments are closed.