MINAE- AZISPAM: main dans la main pour développer le secteur élevage

Le 22 janvier 2024, les membres de l’Association des Zootechniciens et des Ingénieurs Spécialisés en Production Animale à Madagascar, acteurs clés de la production animale à Madagascar ou l’AZISPAM, ont rencontré le nouveau Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, RATOHIARIJAONA Rakotoarisolo Suzelin, à Anosy. L’objectif de cette rencontre était de présenter leurs vœux pour la nouvelle année et surtout de mettre en lumière le rôle capital de l’AZISPAM dans le développement du secteur de l’élevage à Madagascar.

Les discussions ont porté sur la nécessité de réviser et d’améliorer la législation relative à l’élevage. Face au désir croissant des jeunes Malagasy d’investir dans le secteur élevage, le Ministre a confirmé son engagement à promouvoir ce domaine et à soutenir les initiatives de l’Association.

De leur côté, les membres de l’AZISPAM ont exprimé leur volonté de collaborer étroitement pour mettre en œuvre la stratégie de promotion de l’élevage et des produits qui y sont issus, tels que la viande et les œufs.

Il est important de souligner que l’AZISPAM dispose d’une équipe d’experts techniques dans le secteur de l’élevage et est ouverte à toute forme de coopération. Une stratégie de mise en œuvre de « l’agrégation » est déjà en place, une méthode de coopération efficace qui soutient efficacement les agriculteurs et les organisations de producteurs au niveau local.

Lors de la réunion, le Ministre a souligné de manière significative l’importance de concrétiser cette collaboration en déclarant : « Tsy misy mihinam-bary tsy misy laoka », une expression qui peut être librement traduite par « on ne mange pas de riz sans mets ». Cette métaphore éloquente met en relief la nécessité de renforcer la coopération dans le domaine de l’élevage pour garantir un résultat fructueux, complémentaire avec les initiatives dans le secteur de l’agriculture.

Il convient de noter que les produits de l’élevage constituent une excellente source de protéines, contribuant ainsi à assurer la sécurité alimentaire et la nutrition à Madagascar.

Retour

You might also like

Comments are closed.